Dashain la fête nationale emblématique au Népal

Dashain au Népal, une fête nationale incontournable

Découvrez une fête nationale népalaise qui vaut le détour

Le mois d’octobre est l’occasion de faire découvrir une fête nationale peu connue des occidentaux et pourtant incontournable pour les népalais. Ceux qui ont eu la chance de découvrir le Népal, en ont  certainement entendu parler. Connue sous le nom de Dashain (ou aussi sous le nom de Bijayā Daśamī ), il s’agit de la fête religieuse népalaise la plus importante de l’année .

Dashain, qu’est-ce que c’est ?

L’origine de Dashain, une histoire encore visible au quotidien

Ce festival célèbre la déesse Durga facilement identifiable grâce au lion qui lui est associé. Selon la mythologie hindoue, cette déesse aurait vaincu le démon Mahishasura reconnaissable à son apparence de buffle. Puisque ce démon à l’apparence animal menaçait de ravager la Terre. L’histoire de cette affront n’est autre que le symbole même de la victoire du bien sur le mal incarné par ces deux protagonistes. Cette légende fait partie intégrante de la culture népalaise, on l’a retrouve notamment sur de nombreux monuments religieux que compte le Népal.

Quand peut-on assister au festival Dashain ?

Dashain est un festival qui se déroule chaque année au Népal et au Bhoutan pendant le mois d’octobre. A titre d’équivalence, il est tout aussi important pour les népalais que Noël en France. Cet événement national se tient sur une période de quinze jours basé sur le calendrier lunaire et qui vient se clôturer par la pleine lune.

Comment est célébré Dashain ?

Dès la fin du mois de septembre, lorsque la période de la mousson arrive à son terme, il n’est pas rare d’observer des cerfs-volants colorés le ciel népalais. Il s’agit de l’une des traditions népalaises pour débuter les festivités qui suivront. Chaque jour que compte cet événement unique dans l’année correspond à des rites précis. Pendant que les plus jeunes font des concours de cerf-volants, les plus anciens privilégient les jeux de cartes pour s’amuser et gagner quelques sous.
Ce festival est surtout connu pour ses constructions en bambou, appelé « ping » en népalais qui viennent prendre place un peu partout dans le pays. Construites par des locaux dans le respect des traditions, les « ping » peuvent atteindre jusqu’à 6 mètres de hauteur.
Dashain est aussi l’occasion pour beaucoup de népalais d’acheter de nouveaux vêtements pendant cette période synonyme de promotions. Des processions, sacrifices (aujourd’hui controversés) et autres rituels feront également partie du programme lors de l’ensemble des festivités.